5 conseils pour attirer les touristes suisses

⚠️ UN WEBINAR EST PLANIFIE LE MARDI 23 JUIN SUR LE SUJET. INFOS ET INSCRIPTIONS  bit.ly/webinar-tourisme

 

Home swit’ home. Perchés sur l’un des flancs du Val d’Anniviers, au bord d’un lac aux eaux bleu turquoise ou installé à une terrasse de la Piazza Grande de Locarno : voilà où les Suisses passeront probablement leur été 2020. Et oui, coronavirus oblige, le Conseil fédéral recommande vivement de ne pas traverser la frontière pour les vacances d’été. Aucun doute : ces vacances seront différentes de celles passées à se dorer la pilule sur les plages de Rimini ou à siroter des cocktails dans une piscine de Bali. Mais différent ne veut pas dire moins bien ! L’été qui se profile donne l’opportunité au tourisme suisse de tirer son épingle du jeu. Quelles régions parviendront à faire venir la clientèle nationale ? Lesquelles n’y parviendront pas ? Une bonne partie de la réponse à ces questions se jouera sans aucun doute sur les réseaux sociaux.

 

Voici quelques pistes pour faire la différence et convaincre vos compatriotes de découvrir les beautés de votre région :

 

1. Brand content.

Il n’y a pas de miracle : seul un contenu de qualité et qui vous ressemble fera la différence. Définissez vos atouts, vos différences par rapport à la concurrence, et mettez-les en avant. La vue depuis chez vous est magnifique ? Faites appel à un photographe capable de l’immortaliser au moment où elle est la plus belle. Vous proposez des activités nautiques et de loisirs pour les familles ? Il vous faut un vidéaste capable de faire vivre une expérience à vos clients potentiels avant même leur réservation. Selon plusieurs experts du tourisme, les régions les plus naturelles et isolées du pays auront particulièrement la côte cet été. Si vous avez la chance de répondre à cette description, dites-le haut et fort !

2. Diffusion.

Le brand content, aussi bon soit-il, n’est efficace que si vos clients potentiels le voient. Il est alors primordial de définir une stratégie de diffusion sur les réseaux sociaux. Quel est votre public cible ? De la réponse à cette question dépendra toute votre stratégie. Par exemple, vous visez les familles ? Privilégiez Facebook pour communiquer avec les parents, mais ne sous-estimez pas TikTok, qui pourrait bien convaincre leurs ados. Vous cherchez plutôt à toucher un jeune couple amateur de haute gastronomie ? Instagram sera votre plateforme. Ce travail de segmentation vous obligera alors à adapter votre message et votre contenu visuel à chaque réseau social utilisé. Car oui, il n’y a rien de plus contreproductif que de communiquer sur Instagram de la même manière que sur Facebook.

3. Performance.

Vous avez le contenu et la stratégie de diffusion, reste encore à obtenir des performances. Imaginez les réseaux sociaux comme une grande scène de théâtre sur laquelle se joueraient des milliers de pièces simultanément. Pour attirer et conserver le regard de vos clients potentiels, votre stratégie devra forcément comprendre un certain budget de promotion, comme si vous offriez un peu plus de place sur scène à vos comédiens pour qu’ils soient remarqués. Chaque réseau social offre une multitude de campagnes publicitaires différentes : souhaitez-vous augmenter le trafic global de votre site internet ? Pousser les clients à réserver une offre particulière ? Les convaincre de partager vos contenus à leurs proches ? Préférez-vous plutôt vous focaliser sur les utilisateurs qui ont déjà visité votre site ? Il faudra trouver, pour chaque contenu promu, la campagne publicitaire idéale. Ce n’est pas une mince affaire, mais qu’est-ce que c’est efficace !

4. Marketing d’influence.

C’est l’une des premières choses à laquelle on pense lorsque l’on parle de marketing digital : pourquoi n’inviterait-on pas des influenceurs à visiter notre région, séjourner dans notre hôtel ou déguster nos plats? Cela peut être une bonne idée, à quelques conditions toutefois. Veillez à pointer les bons influenceurs, ceux qui produisent du contenu de qualité et parlent à votre public-cible. Cela passera forcément par une analyse de la communauté de vos potentiels relais sur les réseaux sociaux. Votre influenceur compte-t-il des Suisses parmi ses abonnés ? Quel est leur ratio d’engagement ? À quels contenus sont-ils réceptifs ? De manière générale, la tendance est à la micro-influence. Mieux vaut donc, bien souvent, 20 influenceurs avec 1000 abonnés chacun qu’un seul influenceur suivi par 100’000 personnes.

5. Proximité.

N’oubliez pas communiquer sur les réseaux sociaux n’est pas la même chose que de produire un fascicule promotionnel. Votre communication digitale devra forcément comprendre des aspects participatifs, interactifs. Objectif : engager votre communauté de manière plus authentique et créer une proximité avec elle. Pourquoi ne pas tenter un live pour présenter votre produit et répondre aux questions des internautes. ➡️  les réseaux sociaux sont la télévision de demain

 

Vous voulez produire du contenu exclusif, diffuser votre message aux bonnes personnes sur les bons réseaux, obtenir des réservations, créer un message impactant ? Participez à notre prochain webinar gratuit ou contactez-nous directement ! Faisons rêver les Suisses ensemble !